LE NETTOYAGE DES YEUX

Les larmes s’écoulent par deux canaux, appelés canaux lacrymaux, vers le nez et la bouche. Lorsque ces canaux se bouchent, les larmes s’écoulent au niveau du coin interne de l’œil, formant parfois des traces brunâtres disgracieuses.

Pour nettoyer les yeux de votre compagnon sans l’irriter, il est conseillé d’utiliser un produit d’hygiène spécialement développé pour les yeux (produit vétérinaire ou sérum physiologique).  Nettoyez les yeux de votre compagnon dès les premiers signes d’écoulement. Renouvelez le nettoyage régulièrement en fonction de sa race et/ou de l’importance des écoulements. Pour les chiens prédisposés, un nettoyage régulier permet d’éviter l’apparition ou la récidive de problèmes. Petit conseil, pour nettoyer un œil, partez de l’angle interne (vers le nez) vers l’angle externe (vers la tempe) pour éviter de ramener les saletés vers l’œil.

Si votre animal présente un œil rouge ou garde l’œil fermé, consultez votre vétérinaire.

L’ENTRETIEN DES OREILLES

Les oreilles des chiens et des chats ont une anatomie différente de celle de l’Homme : leur conduit auditif est coudé, ce qui favorise l’accumulation de cérumen au fond de l’oreille. Certains chiens ont les oreilles tombantes : l’entrée du conduit auditif est recouverte en permanence par le pavillon auriculaire. Des poils peuvent pousser à l’intérieur des oreilles.

Le nettoyage permet d’extraire le cérumen accumulé au fond du conduit sans l’irriter. 

Cette opération est parfaitement indolore et sans risque pour votre compagnon si vous utilisez un produit adapté :

- Enfoncez l’embout du flacon de nettoyant verticalement dans le conduit auditif sans avoir peur de blesser le tympan puisqu’il y a un coude qui vous empêche de le toucher. Lorsque le fond est atteint, injectez le produit, puis retirez l’embout.

- Massez ensuite l’extérieur de l’oreille entre le pouce et l’index de façon à répartir le produit. Vous pouvez alors récupérer le cérumen et les saletés remontant vers l’entrée du conduit à l’aide d’un coton sec ou d’un tissu non pelucheux (compresses par exemple). Répétez l’opération dans les deux oreilles jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de saletés qui remontent.

L’emploi d’un coton-tige est fortement déconseillé par risque de perte de l’embout coton au fond de l’oreille et/ou d’irritation.

Contrairement à certains chiens, les oreilles des chats étant dressées, l’aération est meilleure et les risques de macération moindres.

UNE BONNE HYGIENE DENTAIRE

La mauvaise haleine de votre animal peut résulter d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire (formation de plaque dentaire et de tartre), à l’origine d’infections, de déchaussements de dents et peut même se répercuter sur l’ensemble de l’organisme (problèmes rénaux ou cardiaques). La meilleure prévention à ce phénomène est un entretien régulier de la bouche, dès le plus jeune âge.

La santé buccale passe par un brossage régulier des dents. Il faut habituer votre chat ou votre chien, dès son plus jeune âge. Le brossage doit s’effectuer verticalement sur toutes dents, avec une pâte à détartrer spéciale et une brosse très souple ou un doigtier, au moins deux fois par semaine. Le rinçage n’est pas nécessaire. Lorsque le brossage est impossible, on peut utiliser d’autres produits de lutte contre les problèmes dentaires : comprimés à croquer ou pulvérisateurs.

Source :  https://www.wanimo.com

Mon vétérinaire me conseille

QUE FAIRE QUAND LE TARTRE DENTAIRE EST PRESENT ?

"Lorsque le tartre est présent il est trop tard. Un détartrage doit être effectué par le vétérinaire, sous anesthésie générale. Au cours de cette intervention le vétérinaire pourra retirer les dents abîmées. N’attendez pas que votre compagnon ne puisse plus manger pour consulter !"